250 €
éd. 1793

[KELLERMANN (François-Étienne-Christophe)]

Un document manuscrit et deux décrets imprimés.

s.l., s.e., 1793; 32 x 20,2 cm (lettre) - 27 x 21 cm (décret 1) - 24 x 18,5 cm (décret 2), 1 f. (manuscrit) + 1 feuillet plié en deux (décret 1) + 1 feuillet plié en deux (décret 2) pp., . Les 3 volumes.

Réunion de trois documents, le premier manuscrit et signé par Kellermann (2 pages, Dignes le 14 janvier 1793, l'an 2ème de la République française, avec la mention "pour copie"). 1. Le Commandant des Hautes et Basses Alpes, Camille Rolly, et le Général d'armée des Alpes. Kellermann, formulent une requête pour demander une égalité de traitement entre les vétérans et les troupes d'active : "Les compagnies de vétérans détachés au château -----, à Entreveaux (sic) et à Colmar ont fait cette année un service aussi pénible et aussi actif que les troupes qui ont été cantonnées dans ces trois places qui sont situées sur l'extrémité de la frontière. Ces anciens militaires ont mis tout le zèle dont ils étaient capables à partager les travaux de leurs compagnons d'armes dans un temps où la vigilance et l'exactitude du service devenait un exercice plus rigoureux, ils ont vu que le Soldat cantonné y recevait la nourriture qui lui était accordée… (…) Ces compagnies me prient, Général, d'être leur organe auprès de vous. Je m'en suis chargé avec la confiance qui inspire une Restauration aussi juste persuadé d'avance, que vous en ferez la demande au ministre. Signé Le Maréchal de Camp, Commandant des Hautes et Basses Alpes, Camille Rolly. Pour Copie conforme à l'original. Le Général d'armée des Alpes. Kellermann". La lettre est rédigée sur un papier filigrané aux initiales "GR" couronnées entourées de lauriers, dans un cercle. 2. Décret de la Convention Nationale n° 890, du 21 mai 1792 (en réalité 1793, erreur d'impression), l'an second de la République Françoise, qui nomme le Général Kellermann pour commander provisoirement en chef l'Armée de la Vendée (1 page 1/2). 3. Décret de la Convention Nationale n° 883, du 18 mai 1792, l'an second de la République Françoise, portant que le Génétal Kellermann n'a pas cessé de mériter la confiance de la République (1 page 1/2, avec trace de mouillure). Intéressant ensemble.

250 €

Inscrivez-vous pour recevoir des lettres d’information concernant notre librairie.