180 €
éd. 1603

PINELLI (Lucas)

De la perfection religieuse, et de l'obligation que chaque religieux a de l'acquérir. Composé par le R. P. Lucas Pinelli, de la Compagnie de Jésus. Nouvellement traduit d'italien en françois, par un père de la mesme Compagnie.

Douai, De l'imprimerie de Baltazar Bellere, 1603; in-16, 8 ff.n.ch. + 656 pp., vélin à rabats et à lacets de l'époque, dos lisse avec titre manuscrit (lacets partiellement absents, coupe supérieure du sevcond plat rapée, petites traces du temps).

Nouvelle édition. Né à Melfi (Potenza) en 1542, Lucas Pinelli se rendit à Rome en 1560 pour y étudier sous la direction des Jésuites. Deux ans plus tard (22 avril 1562), il fut admis dans leur noviciat. Après celui-ci et trois années d'études, il enseigna les lettres au collège de Catanzaro (1565-68), puis la philosophie à celui de Messine (1568-71). Il fit alors sa théologie au Collège romain (1571-75) et la termina par le doctorat. Presque aussitôt envoyé à Ingolstadt, il inaugura son enseignement théologique avec Gregorio de Valencia ; de ces deux 1772 années d'enseignement (1575-77) restent deux disputes théologiques : De Christo Opt. Max. ac de Matre ejus santissima et De statu animarum in altero saeculo (Ingolstadt, 1577) ; elles lui valurent une chaire à l'université jésuite de Pont-à-Mousson, le climat de la Bavière lui étant par ailleurs dommageable. Pinelli resta trois ans dans ce nouveau poste, où il fut encouragé par le visiteur Jean de Maldonat ; il eut pour élève le cardinal Charles de Lorraine. Sa mauvaise santé lui fit demander et obtenir son rappel en Italie (1580). Il se vit alors confier la direction des collèges de Pérouse (1581-84), Florence (1586-88) et de la maison professe de Palerme (février-décembre 1585) ; il avait émis à Rome le 29 mai 1583 la profession solennelle. De nouveau sa santé vint interrompre ses fonctions dans les collèges ; après une cure aux bains de boue de Naples (1590), il fut préfet des études et père spirituel au collège de la ville. A partir de 1596, il fut maître des novices et confesseur à la maison professe, particulièrement recherché par les nombreux français de la ville. Il y mourut le 10 août 1607. Présence d'une galerie de vers sur les 10 premiers feuillets. Exemplaire correct malgré les défauts signalés.

180 €

Inscrivez-vous pour recevoir des lettres d’information concernant notre librairie.