2300 €
éd. 1854

DORÉ (Gustave)

Histoire pittoresque, dramatique et caricaturale de la Sainte Russie... Commentée et illustrée de 500 magnifiques gravures par Gustave Doré, gravées sur bois par toute la nouvelle école sous la direction générale de Sotain....

Paris, J. Bry aîné, 1854; petit in-4, 208 pp. imprimées sur le recto, demi-veau glacé vert de l'époque, dos lisse richement orné de fleurons romantiques, couvertures illustrées conservées (marges des couvertures soigneusement restaurées).

Carteret III, 295. Leblanc p. 135. Édition originale et premier tirage de ce chef-d'œuvre, précurseur de la bande dessinée, d'une liberté graphique et d'une inventivité hors normes. Exemplaire complet des taches rouges aux pages 89 et 97, marquant les passages correspondant aux époques sanglantes de la Russie. Au moment de sa parution, le livre connut un immense succès, mais le gouvernement de Napoléon III racheta l'édition en 1856 pour la détruire, au moment de la Conférence de Paris où s'élaborait le Traité de Paix. Cette édition fait date dans l'histoire de la bande-dessinée : "Une œuvre Rabelaisienne, expérimentale et quelque peu monstrueuse dans laquelle l'artiste met le genre en effervescence. Jeux de mots, images aveugles, pastiches graphiques, fausse érudition, adresse au lecteur, mise en abîme… tout est bon qui sert la verve délirante de ce jeune homme de 22 ans, dont c'est déjà l'adieu à la bande-dessinée. Il faudra bien procéder un jour à une réévaluation de ces œuvres de jeunesse du grand illustrateur : il fut en effet le premier (et pour longtemps le seul) à se démarquer radicalement de la tradition Töpfferienne" (Groensteen et Peeters, Töpffer, L'invention de la bande-dessinée, 1994, pp. 131 à 133). Rousseurs éparses, petites restaurations à 4 feuillets, mais très bel exemplaire, conservé dans une élégante reliure de l'époque, avec les couvertures, condition rare.

2300 €

Inscrivez-vous pour recevoir des lettres d’information concernant notre librairie.