Vendu
éd. 1624

LEURECHON (Jean)

Récréation mathematicque composée de plusieurs problemes plaisants et facetieux en faict d'Arithmeticque Geometrie, Mechanicque, Opticque, & autres parties de ces belles sciences.

Au Pont-à-Mousson, Par Jean Appier Hanzelet, Impirmeur & Graveur de son Altesse, & de l'Université, 1624 ; in-12, 7 ff.n.ch. + 141 pp. + 5 ff. de planches non chiffrés interfoliés, parchemin souple de l'époque, dos lisse avec titre manuscrit à l'encre (dos un peu gauchi et parchemin ridé).

Brunet IV, 1140 (pour l'édition de 1626). Beaupré (1626 également), p. 378. Albrecht Heefer, Récréations Mathématiques, A Study of Its Authorship, Sources and Influence. Ronsin, Répertoire bibliographique des livres imprimés en france au XVIIe siècle, Tome X, n° 169, p. 183. Édition originale rarissime, parue sans nom d'auteur, de cet ouvrage constitué de «problèmes » concernant des domaines variés non exclusivement mathématiques, où sont données les réponses à une série plus ou moins importante de questions qui en relèvent. Elle est illustrée de 5 planches gravées sur cuivre. Cet ouvrage a connu un très grand succès pendant moins d’un demi-siècle : pas moins de vingt éditions de 1624 à 1669, à Paris, Lyon et Rouen, ainsi que des traductions (en anglais, dès 1633, en hollandais dès 1641). "C'est avec sa parution que l'on trouve pour la première fois une référence aux "mathématiques récréatives" dans le titre d'un livre. Cet ouvrage est un pivot dans l'histoire des sciences et des mathématiques. Il réunit deux traditions, l'arithmétique mercantile et la magie naturelle, et en crée deux nouvelles : les mathématiques récréatives et la science populaire" (traduction d'une partie de l'étude menée par A. Heefer). L'édition de 1624 est tellement rare que son existence même a longtemps été mise en doute. Heeler, toujours dans son importante étude, précise : "Par chance, j'ai vu récemment à la Médiathèque de Bar-le-Duc un exemplaire complet, qui est aussi celui décrit par Ronsin. Ce livre est en mauvais état, avec des pages cornées, des taches sombres et une page de titre défraîchie ; néanmoins, la page de titre indique clairement M.DC.XXIV, ce qui règle définitivement la question de son existence". Deux feuillets de garde blancs ont été ajoutés en tête, probablement à la fin du XIXe siècle ; contrecollés sur la charnière intérieure un peu grossièrement, ils amputent la partie gauche de la page de titre, sur quelques millimètres. Page de titre ornée d'armoiries gravées ; un ex-libris manuscrit ancien, à l'encre, y a été biffé, laissant apparaître de petits trous. Par ailleurs, cernes d'humidité sans gravité et marginales à l'un ou l'autre feuillet : bon exemplaire par ailleurs.

Vendu

Inscrivez-vous pour recevoir des lettres d’information concernant notre librairie.