150 €
éd. 1797

[POMMEREUL (François-René-Jean de )]

Vues générales sur l'Italie, Malte, etc., etc. dans leurs rapports politiques avec la République française, et sur les limites de la France à la Rive droite du Rhin, suivies d'un mémoire sur les Beaux-Arts, et les institutions propres à les faire fleurir.

Paris, Chez Bailly, Louvet, Desenne, an V (1797); in-8, 123 pp., brochure bleue d'attente de l'époque, manques de papier au dos.

Édition originale assez rare. Contient entre autres : "Vues générales sur l'Italie" et "Balance des intérêts de la République française à l'égard de Malte". L'auteur, né à Fougères en Bretagne le 12 décembre 1745 d'une famille noble, mais sans fortune, entra dès sa jeunesse comme officier dans l'artillerie, où il était colonel en 1785 (Au tome 1 des volumes "Économie politique et diplomatique" de l'Encyclopédie méthodique, Paris/Liège, Panckoucke/Plomteux, 1784, p. 535, il est donné comme capitaine au Corps-Royal d'artillerie). Ce fut en 1787 que le ministère l'envoya à Naples pour y organiser l'arme à laquelle il appartenait. Il se trouvait dans ce royaume au moment de la révolution française et fut inscrit sur la liste des émigrés ; sa femme et son fils aîné furent incarcérés et ses biens vendus. Le roi de Naples voulait le retenir à son service, mais il s'y refusa. Ne pouvant rentrer en France, il alla en 1796 à Florence faire quelques réclamations auprès de l'envoyé de la république française. Pendant son séjour dans cette ville Bonaparte y vint aussi, et lui offrit du service dans son armée. Mais Pommereul, qui ne fut jamais d'une humeur très-belliqueuse, quoique dans la suite il soit parvenu au grade de général de division, ne crut pas devoir accepter ; et ayant obtenu sa radiation de la liste des émigrés, il se rendit à Paris, où il fut employé au comité central d'artillerie. Bon exemplaire, tel que paru, non rogné, non coupé.

150 €

Inscrivez-vous pour recevoir des lettres d’information concernant notre librairie.